Vicat / BRA mettent en avant un caractère inexpliqué et accidentel pour les causes du sinistre, ce qui leur permet d'avoir une prise en charge par leur assureur (si le caractère délibéré d'utiliser des produits défectueux était avéré, il n'y aurait pas de prise en charge par celui-ci).

Le béton incriminé est issu de deux centrales ( Saint Martin la Porte et Saint Jean de Maurienne).

Les granulats utilisés pour la fabrication du béton provenaient des galeries creusées dans le cadre de la liaison ferroviaire Lyon-Turin.

Peu de temps après, des dommages sont apparus sur les ouvrages ;
les dommages évoluent plus ou moins rapidement, en fonction de l'exposition à l'humidité.

Il est désormais établi que le phénomène est irréversible et compromet
la solidité des constructions.